Vallée de la Vienne

3 jours / 2 nuits - 600€ 3 jours

Randonnée équestre 3 jours  / 2 nuits.

Chemins au bord de la Vienne, traversée de villages typiques et beaux points de vue en hauteur. Passage sur le viaduc de l’Isle Jourdain. Si le temps le permet baignade et traversée du gué sur la Vienne. L’eau est omniprésente pendant notre randonnée ainsi que ruisseaux, rivières et étangs. Paysages vallonnés, verdoyants et bocagers. Les bagages et le pique-nique sont transportés en voiture, sur les chevaux nous prendrons le nécessaire pour la journée.

Catégorie :

Description

Jour 1

  • Rendez-vous à la ferme avant 9 heures pour café/croissants. Vous faites connaissance avec votre guide et avec les chevaux. Ensemble nous cherchons le cheval qui vous convient. Vous gardez le cheval pour la randonnée ce qui permet de créer un lien. Nous partons direction Adriers. La présence de l’eau est notoire : de nombreux ruisseaux et des rivières, comme la Blourde et la Vienne qui se jettent plus loin dans la Loire. C’est un pays agricole que nous traversons où il y a de l’élevage et de la culture, mais où les bocages et les chemins sont restés comme d’antan. Le Pays Montmorillonnais est réputé depuis bien longtemps pour ces moutons, notamment la Charmoise que nous élevons sur notre ferme. Notre premier endroit pique-nique se trouve au bord d’un étang et si le temps le permet nous pouvons aller avec nos chevaux dans l’eau et pour les plus courageux se baigner avec les chevaux. Au loin nous voyons le clocher d’Adriers.

 

  • Début de l’après-midi nous passons dans le village d’Adriers et nous rendrons visite a un atelier de bois. Bernard crée plein d’objet à l’aide de bois mort qu’il trouve dans les environs. En plus cela nous permet de voir l’église fortifié. Nous poursuivons notre route vers le nord à travers champs et en passant dans des hameaux sur des chemins en herbes, pour arriver dans le village de Nerignac. Le nom vient de l’époque gallo-romain. Nous sommes presque arrivés à notre gîte qui se trouve au bord de la Blourde. Nous passons un dernier gué juste avant notre arrivée, nous mettons les chevaux au pré devant la maison. L’intendance nous attend pour boire un verre et mangez un petit encas.

Jour 2

  • Après le petit déjeuner et après avoir brossé et sellé nos chevaux, nous partons dans la Vallée de la Vienne. Il y a des beaux points de vue entre autres sur le village de Queaux, qui se trouve de l’autre côté de la Vienne. En haut on découvre plusieurs châteaux qui datent de différentes époques dont le château hanté de Fougeroux. Nous faisons un bon galop sur l’ancien chemin de fer et plus loin nous passons de l’autre côté de la Vienne par le pont de la Rallerie. Nous rejoignons un chemin qui passe au bord et qui donne de jolis points de vue sur la rivière. Ici se trouve des grottes dans les coteaux où vivaient les fadets, une sorte de lutins au corps difforme. Ils rendaient service aux fermiers en gardant leurs brebis la nuit. Il y a de nombreuses sources le long de ce chemin dans la vallée. Nous arrivons à Queaux. Village avec une église romane du 12ème siècle et un lavoir en plein village où l’eau coule toujours, d’ailleurs l’eau coule aussi dans le village le long de la route. Nous rejoignons l’endroit pique-nique plus loin dans la vallée à l’endroit d’une ruine d’un ancien moulin. S’il fait beau nous pouvons nous baigner dans la Vienne un peu plus loin sur un endroit avec des gros rochers, pour après sécher au soleil.

 

  • Etant donné que nous avons fait le plus gros itinéraire le matin nous rentrons soit par le gué ou par le pont à Moussac. A Moussac à côté de l’église nous trouverons des cercueils datant de l’époque mérovingienne. Cela témoigne du fait qu’il y a eu des personnes qui ont vécu ici depuis des siècles, de la préhistoire à notre époque. Sur la ligne de chemin de fer nous pouvons faire un dernier galop. Le soir nous retrouvons notre gîte et les chevaux retrouvent leur pré.

 

Jour 3

  • Pour cette troisième journée nous partons dans la vallée de la Vienne encore mais cette fois-ci dans la direction sud pour rejoindre L’Isle jourdain pour le pique-nique. La première partie de la randonnée nous suivons le GR 48 qui est également chemin de Saint Jacques de Compostelle. Cette fois-ci nous sommes plus loin de la Vienne mais il y a de belles vues lointaines sur la Vallée. Nous passons le long d’un lac où l’on peut observer des libellules et des canards. Le chemin que nous suivons était l’ancienne route à l’époque romane. A l’Isle Jourdain nous rejoignons le viaduc qui passe au-dessus de la Vienne, construit en 1884. Il fait 40m de haut et il est construit pour l’ancien chemin de fer, qui emmenait les vaches produites dans le pays à Paris pour la consommation. Le train a continué de rouler jusqu’en 1969. Depuis le pont, nous avons une vue sur le lac de Chardes qui crée comme réservoir d’eau pour le barrage hydro électrique. L’endroit pour déjeuner se trouve au bord de la Vienne et nous avons vu sur l’Isle avec l’ancien moulin. Au-dessus de nous on peut apercevoir l’église avec son clocher qui sonne souvent pendant le repas. Avec un peu de chance il y a des personnes qui saute à l’élastique du viaduc, nous pouvons bien le voir de l’endroit où nous sommes. Sur l’autre pont il y a une statue de Saint Sylvain. Les mères venaient lui supplier de calmer leurs enfants qui pleuraient beaucoup.

 

  • L’après-midi nous passons à côté de l’église romane de Saint-Paixent. Après nous rentrons à La Vallée des Cerfs. Si le temps le permet nous vous proposons de visiter notre ferme avec son élevage de cervidés, brebis Charmoises, vaches Aubrac et les Traits Poitevins, cheval de trait local.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Vallée de la Vienne”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.