Châteaux et Paysages

6 jours / 5 nuits - 1 100€ 6 jours

Randonnée équestre 6 jours  / 5 nuits.

Au fil de la rivière. anciens villages, plusieurs châteaux, chemins bocagers, baignade avec les chevaux si le temps le permet.

Catégorie :

Description

Jour 1

  • Rendez-vous à la ferme avant 9 heures pour café/croissants. Vous faites connaissance avec votre guide et avec les chevaux. Ensemble nous cherchons le cheval qui vous convient. Vous gardez le cheval pour la randonnée ce qui permet de créer un lien. Nous partons par un ancien chemin roman pour joindre la Vallée de la Vienne. En traversant le village de Millac, nous pouvons apercevoir l’église avec sa forme particulière qui faisait partie de l’Abbaye de Lesterps. Ici nous sommes sur la ligne de partage entre la langue d’Oc du sud et la langue d’Oil du nord de la France. Après Millac nous faisons un premier galop sur la hauteur de la Vallée de la Vienne. Au loin on peut voir la rivière qui serpente en bas. En descendant dans la vallée, nous passons juste à côté de la centrale hydraulique de Jousseau avec son lac de barrage. Un peu plus loin le pique-nique nous attend sous des grands arbres avec une vue sur le bras de La Vienne. Nous pouvons remplir nos gourdes à la source qui sort de la terre.
  • L’Après-midi nous passons dans une grande vallée boisée. Les chevaux peuvent boire dans le ruisseau en bas. Le chemin herbé après nous donne la possibilité de faire un bon galop. Il y a une belle vue sur le village d’Availles-Limouzine, dernier village avant de passer dans la Charente : le Château de Bellevue porte bien son nom. Ici nous passons à côté d’un petit aéroport mais il y a rarement des avions. Nous arrivons au Clou par un chemin que nous avons ouvert depuis plusieurs années. Au Clou, un petit ferme isolé nous restons dans un gîte avec vu sur le château de Serre, château médiéval. Les chevaux restent au pré en face de la maison. Pour ceux qui veulent faire une petite promenade, il est possible de visiter les vignes qui se trouve un peu plus loin.

 

Jour 2

  • Après avoir brossé et sellé nos chevaux nous partons direction le Château de Serre. Le Château a subi beaucoup de changements suivant les époques et on reconnaît plusieurs styles. Il est toujours habité par une dame qui a maintenant 90 ans. En passant par la ferme du château nous retrouvons le Bois de la Monette, un vaste bois avec des feuillus et des sapins. Ce bois respire une atmosphère calme avec ses grands arbres. Il est utilisé pour la chasse et pour le bois, mais ils coupent intelligemment et pas à blanc comme on le voit souvent ailleurs. Après avoir quittés ce bois magnifique, sur notre gauche il y a un grand étang avec plein d’oiseaux. Après on peut se faire un bon galop sur un joli chemin en herbe avant de traverser la route nationale. Nous rejoignons la Vallée de l’Issoire à l’aide d’un gué qui passe sous le pont, ici la rivière passe par des gros rochers granitiques qui se trouvent dans l’eau. Par un autre chemin roman nous arrivons à Saint Germain de Confolens. Ici se trouve les ruines du château médiéval où est passé Richard Cœur de Lion. Le château est construit sur le croisement de la Vallée de la Vienne et de l’Issoire. Il est construit en granit, il y a une vue imprenable sur la Vallée de la Vienne et le village en bas. C’est là où se trouve notre endroit pique-nique au bord de la Vienne. Il est possible de visiter ce charmant village et le château à pied.
  • L’après-midi nous traversons la carrière où on extrait du sable, pour rejoindre un petit chemin qui longe la Vienne, parfois de très près. Nous avons vu sur des châteaux de différentes époques qui se trouvent dans la Vallée. A un endroit nous sommes obligés de descendre de nos chevaux pour passer un ruisseau encastré dans le granit. En remontant nous trouvons un autre château médiéval, le château de Fayolle, celui-ci est aussi encore habité. Une dernière descente dans la vallée pour remonter derrière le château de Serre. D’ici on peut bien s’imaginer comment les chevaliers arrivaient autrefois, dans l’histoire. Quand on regarde au-dessus de notre épaule, on a un panorama sur la Vallée de la Vienne et au loin on aperçoit le château d’eau à côté duquel nous avons déjeuné. Après une bonne journée nous arrivons au Clou pour se reposer et boire un coup.

 

Jour 3

  • Départ comme d’habitude par le chemin du château de Serre, dernière photo du château et descente dans la vallée pour retrouver un chemin qui mène vers un ancien moulin. En remontant on trouve différents calvaires qui montre l’histoire religieuse du nord Charente. Nous repassons sur le GR pour arriver de l’autre côté du Château de Bellevue. On monte et descend dans d’autres vallées pour se trouver juste à côté de la Vienne, et apercevoir la rivière pour une dernière fois avant de se diriger plus vers l’Est et de trouver un grand lac. Un endroit propice pour faire boire les chevaux et les mettre dans l’eau. Pas loin de là nous trouvons un autre lac beaucoup plus petit où nous allons nous arrêter pour le déjeuner. Ici aussi nous pouvons aller dans l’eau avec les chevaux.
  • En passant par le hameau de Bregoux et quelques grosses fermes nous rentrons direction La Vallée des Cerfs. Un chemin en herbe traversant un énorme champ de plusieurs centaines d’hectares nous donne la possibilité de faire un bon galop. Nous ne sommes pas loin de la maison et nous retrouvons les chemins de la Petite Suisse : toujours vallonnés avec encore des étangs et des chemins avec des gros arbres, qui nous permettent de rester à l’ombre. Au loin nous voyons la Vallée de la Blourde et nous retrouvons la Vallée des Cerfs. Les chevaux connaissent la route. Après avoir soigné les chevaux c’est l’heure de boire un verre.

Jour 4

  • Après avoir brossé et sellé nos chevaux nous partons direction Adriers. La présence de l’eau est notoire : de nombreux ruisseaux et des rivières, comme la Blourde et la Vienne qui se jettent plus loin dans la Loire. C’est un pays agricole que nous traversons où il y a de l’élevage et de la culture, mais où les bocages et les chemins sont restés comme d’antan. Le Pays Montmorillonnais est réputé depuis bien longtemps pour ces moutons, notamment la Charmoise que nous élevons sur notre ferme. Notre premier endroit pique-nique se trouve au bord d’un étang et si le temps le permet nous pouvons aller avec nos chevaux dans l’eau et pour les plus courageux se baigner avec les chevaux. Au loin nous voyons le clocher d’Adriers.
  • Début de l’après-midi nous passons dans le village d’Adriers et nous rendrons visite a un atelier de bois. Bernard crée plein d’objet à l’aide de bois mort qu’il trouve dans les environs. En plus cela nous permet de voir l’église fortifié. Nous poursuivons notre route vers le nord à travers champs et en passant dans des hameaux sur des chemins en herbes, pour arriver dans le village de Nerignac. Le nom vient de l’époque gallo-romain. Nous sommes presque arrivés à notre gîte qui se trouve au bord de la Blourde. Nous passons un dernier gué juste avant notre arrivée, nous mettons les chevaux au pré devant la maison. L’intendance nous attend pour boire un verre et mangez un petit encas.

 

Jour 5

  • Après le petit déjeuner et après avoir brossé et sellé nos chevaux, nous partons dans la Vallée de la Vienne. Il y a des beaux points de vue entre autres sur le village de Queaux, qui se trouve de l’autre côté de la Vienne. En haut on découvre plusieurs châteaux qui datent de différentes époques dont le château hanté de Fougeroux. Nous faisons un bon galop sur l’ancien chemin de fer et plus loin nous passons de l’autre côté de la Vienne par le pont de la Rallerie. Nous rejoignons un chemin qui passe au bord et qui donne de jolis points de vue sur la rivière. Ici se trouve des grottes dans les coteaux où vivaient les fadets, une sorte de lutins au corps difforme. Ils rendaient service aux fermiers en gardant leurs brebis la nuit. Il y a de nombreuses sources le long de ce chemin dans la vallée. Nous arrivons à Queaux. Village avec une église romane du 12ème siècle et un lavoir en plein village où l’eau coule toujours, d’ailleurs l’eau coule aussi dans le village le long de la route. Nous rejoignons l’endroit pique-nique plus loin dans la vallée à l’endroit d’une ruine d’un ancien moulin. S’il fait beau nous pouvons nous baigner dans la Vienne un peu plus loin sur un endroit avec des gros rochers, pour après sécher au soleil.
  • Etant donné que nous avons fait le plus gros itinéraire le matin nous rentrons soit par le gué ou par le pont à Moussac. A Moussac à côté de l’église nous trouverons des cercueils datant de l’époque mérovingienne. Cela témoigne du fait qu’il y a eu des personnes qui ont vécu ici depuis des siècles, de la préhistoire à notre époque. Sur la ligne de chemin de fer nous pouvons faire un dernier galop. Le soir nous retrouvons notre gîte et les chevaux retrouvent leur pré.

 

Jour 6

  • Pour cette dernière journée nous partons dans la vallée de la Vienne encore mais cette fois-ci dans la direction sud pour rejoindre L’Isle jourdain pour le pique-nique. La première partie de la randonnée nous suivons le GR 48 qui est également chemin de Saint Jacques de Compostelle. Cette fois-ci nous sommes plus loin de la Vienne mais il y a de belles vues lointaines sur la Vallée. Nous passons le long d’un lac où l’on peut observer des libellules et des canards. Le chemin que nous suivons était l’ancienne route à l’époque romane. A l’Isle Jourdain nous rejoignons le viaduc qui passe au-dessus de la Vienne, construit en 1884. Il fait 40m de haut et il est construit pour l’ancien chemin de fer, qui emmenait les vaches produites dans le pays à Paris pour la consommation. Le train a continué de rouler jusqu’en 1969. Depuis le pont, nous avons une vue sur le lac de Chardes qui crée comme réservoir d’eau pour le barrage hydro électrique. L’endroit pour déjeuner se trouve au bord de la Vienne et nous avons vu sur l’Isle avec l’ancien moulin. Au-dessus de nous on peut apercevoir l’église avec son clocher qui sonne souvent pendant le repas. Avec un peu de chance il y a des personnes qui saute à l’élastique du viaduc, nous pouvons bien le voir de l’endroit où nous sommes. Sur l’autre pont il y a une statue de Saint Sylvain. Les mères venaient lui supplier de calmer leurs enfants qui pleuraient beaucoup.
  • L’après-midi nous passons à côté de l’église romane de Saint-Paixent. Après nous rentrons à La Vallée des Cerfs. Si le temps le permet nous vous proposons de visiter notre ferme avec son élevage de cervidés, brebis Charmoises, vaches Aubrac et les Traits Poitevins, cheval de trait local.

 

Cette randonnée se fait soit dans cet ordre soit on commence avec jours 4, 5 et 6, et on finit par jours 1, 2 et 3.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Châteaux et Paysages”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.